Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'imaginarium
L'imaginarium
Menu
Corée du sud - Partie 2

Corée du sud - Partie 2

/!\ Clic droit sur les photos pour mieux les voir. /!\
 

Après une bonne nuit de sommeil, une nouvelle journée, qui s'annonce chargée, commence. Mais avant d'attaquer cette matinée, nous devons gagner des forces, c'est pourquoi nous partons à la recherche d'une boulangerie. Et c'est comme ça que nous tombons sur le Saint-Graal : une boulangerie d'inspiration française. Que c'était bon. J'en ai la larme à l’œil en y repensant : jamais je ne t'oublierai, Ô boulangerie. Je me dois de vous partager quelques photos de ce petit bijou.

Cette petite tartelette était si bonne !!

Bon, passons à ce qui nous intéresse le plus : qu'ai-je visité ?

Le sanctuaire Jongmyo :
 

C'est la maison des tablettes spirituelles des Rois et Reines de la Dynastie Joseon (encore et toujours elle), et c'est aussi le lieu des cérémonies rituelles. Il a été construit en 1395 par le Roi Taejo.

Durant la visite, nous suivions un chemin de dalles, ce dernier avait en son centre un passage délimité par de petites pierres : c'était le couloir réservé au Roi. Mais il y a aussi un couloir réservé aux esprits sur lequel nous ne devions pas marcher.

Le couloir du milieu, réservé au Roi.
Et voici celui des esprits.
Un palanquin.
Le très grand bâtiment principal du sanctuaire.

Petite chose à savoir, apprenons des choses avec Charlotte : Sur les toits des bâtiments royaux, il y a des statuts, que l'on pourrait comparer à nos gargouilles, bien qu'elles soient plus petites. Elles ont deux utilités : la première est de repousser les esprits maléfiques, la seconde indique l'importance de l'édifice, plus il y a en a et plus il est important.

Les gargouilles. Photo d'Adèle.
Quand nous prenons le soleil. Photo d'Adèle.
Photo d'Adèle.

Après cette visite fort intéressante et ensoleillée, nous partons en direction du cours d'eau qui traverse la Capitale, afin de se balader à ses côtés. Nous passons par un passage souterrain et un marché avant d'atteindre notre destination.

Broderie sur le dos d'un hanbok, vêtement traditionnel coréen.
Nous entrons dans le marché, cet homme a gentiment posé pour la photo.

Afin que vous ayez une idée de l'ambiance de ce marché coréen, regardez la vidéo se trouvant en début d'article.
Après avoir traversé ce flot de succulents fumets, nous arrivons au cours d'eau. Je n'ai pas grand-chose à dire sur cette partie étant donné que nous nous promenions seulement à côté d'une rivière, je vais donc uniquement poster quelques photos, toutes prises par Adèle.

Haie d'honneur de pigeons.
MJ est en vie.

A la fin de cette balade, nous arrivons face un coquillage géant, ne me demandez pas pourquoi il est ici, je n'en sais fichtrement rien.

Un coquillage dans la ville.

Et nous voilà parties en direction du Palais Deoksugung.

Deoksugung, le Palais de la longévité vertueuse :

 

A peine arrivons-nous, que nous sommes impressionnées par un tambour géant, posté à l'entrée. Sa beauté est équivalente à celle de la porte faisant office d'entrée.

Quand nous passons cette entrée, une jeune Coréenne nous propose de nous faire une visite guidée en anglais, ce que nous acceptons. Elle avait 17 ans, et un très bon niveau d'anglais, c'était vraiment extrêmement intéressant. 

Ce palais a servi de résidence aux Rois de la dynastie Joseon par deux fois. Cette construction à la particularité de combiner tradition et modernité. Le cœur principal de l'édifice est construit selon le style architectural coréen, et deux bâtiments sont de style occidental. Ces derniers me font d'ailleurs penser au style américain. Le premier, Seokjojeon Hall fut complété en 1910, sa fonction première était d'être les quartiers privés de la famille royal, mais son utilité a changé plusieurs fois. Le dernier, Jeonggwanheon Pavilion quant à lui, était destiné à accueillir les banquets.

Une statue que je trouvais rigolote.
Une grosse cloche.

Après cette visite des plus intéressantes, nous avons demandé à la jeune fille si elle avait des recommandations de restaurants, elle nous a dit d'aller dans un certain quartier, dont j'ai oublié le nom. Elle nous a accompagné jusqu'au bus et nous a dit à quel arrêt nous devions nous arrêter. Elle était vraiment trop mignonne. Le quartier dont elle nous a parlé c'est avéré être celui dans lequel nous avions mangé la succulente salade la vieille au midi. 

C'était très, très épicé, j'en pleurais, mais c'était délicieux.

Après cette pause repas, nous voilà reparties direction...

Le marché aux herbes médicinales :

 

Pourquoi ce marché ? Car Adèle et moi voulions trouver de quoi soigner notre acné. Mon amie fidèle qui me suit depuis de longues années, mais qui commence à me quitter petit à petit. Cette recherche fut d'ailleurs extrêmement drôle. Dans ce marché, peu de gens parlent anglais, nous devions trouver des stratagèmes pour nous faire comprendre, et Adèle a trouvé comment : elle montrait ses boutons. La première personne qu'elle a été voir fut une Coréenne qui lui a répondu qu'elle devait aller à l'hôpital. La deuxième était un Coréen, qui lui a demandé de tendre ses mains, il les lui a palpé et lui a dit que son problème venait du foi. Nous n'étions donc pas du tout avancé. Mais la troisième tentative fut la bonne. Nous sommes allées voir un Coréen qui tenait un stand et qui parlait anglais !! Nous lui avons acheté une poudre que nous devons boire matin et soir. Il a offert du thé à boire, un thé extrêmement bon, tant au niveau du goût que pour la santé. Malheureusement, il n'en avait plus à vendre, c'est pourquoi nous sommes partis à la recherche de cette boisson. Recherche qui fut fructueuse ! J'ai un paquet de 50 sachets (je crois). Non loin de ce stand, des Coréennes vendaient des savons, nous lui avons demandé si elles en avaient contre l'acné, et devinez quoi ? OUI, elles en avaient. J'en ai acheté deux. J'écris cet article un mois après mon voyage, et est-ce que les effets sont présents ? Eh bien oui Micheline, l'acné est en pleine agonie, elle se meurt et j'aime la voir disparaître de mon visage. Si tout se passe comme prévu, quand je rentrerai en France, vous me verrez [presque] sans bouton. Elle est pas belle la vie ?

Hanok village et Namsan tower :

 

Nous voilà reparties en direction d'un village traditionnel coréen, c'est d'ailleurs dans ce quartier qu'il y a eu beaucoup de tournages, que ce soit pour les séries coréennes ou le cinéma, et on le voit dans la station de métro.

Les murs étaient couverts de ces dessins représentants des acteurs et actrices coréens.

Il était environ 17H30 quand nous sommes arrivées au village, et il n'y avait presque pas un chat, ce qui était parfait. Ce village était très mignon, mais ce que j'ai préféré, ce sont les lanternes qu'il y avait tout au long de la visite. 
 

Photo d'Adèle.

Nous quittons le village, à la nuit tombée, afin de rejoindre la tour Namsan. C'est une tour radiotéléphonique qui a été aménagé avec en son intérieur des restaurants, boutiques etc. C'est le rendez-vous parfait pour les amoureux, ils peuvent [littéralement] sceller leur amour sur les grilles de la plateforme d'observation à l'aide de cadenas. Et il y avait beaucoup de couples. Beaucoup trop de couples tout mignons partout. Comment ? Vous sentez une pointe de jalousie ? Je ne vois absolument pas de quoi vous parlez.

Malgré les tourtereaux, la vue du haut de la tour était sublime.

Non, on ne claque pas des doigts. C'est le signe pour faire un cœur, car nous aussi on aime l'Amour. Photo d'Adèle.

Après avoir pris une claque face à la magnificence de la vue, et par nos 21km de marche, nous décidons qu'il est tant de rentrer à la maison.
Je vous laisse donc ici, et reviendrai demain avec la dernière partie qui regroupera les deux dernières journées de mon voyage.